Entretien avec la fondatrice de Bulles Solidaires

© Bulles Solidaires

Bonjour Laure-Anna, peux-tu te présenter en quelques mots ?

« Je m’appelle Laure-Anna Galeandro-Diamant, j’ai 24 ans et j’habite à Rennes. Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai pas mal voyagé. Puis j’ai passé une licence de langues et travaillé dans l’hôtellerie à Bordeaux. Mais au bout d’un moment, cette expérience professionnelle ne m’a plus convenue. J’ai donc repris mes études pour devenir éducatrice spécialisée. C’est une voie qui me plait beaucoup car elle valorise la sensibilité, l’éducation et le partage, trois valeurs auxquelles je suis très attachée.

Peux-tu nous parler de Bulles Solidaires et nous dire comment t’est venue l’idée de créer cette association ?

« J’ai toujours été bénévole. Je viens d’une famille où la solidarité et la bienveillance sont des notions très importantes. Je me souviens d’une anecdote qui a sûrement joué, et je m’en rends compte a posteriori, un rôle très important dans le chemin que je suis aujourd’hui :

Quand j’étais adolescente, mes parents ont à plusieurs reprises invité des personnes isolées pour passer le réveillon de Noël avec nous. C’était toujours des moments à la fois très naturels et très forts. Je suis très touchée par l’entraide et la solidarité. Cela fait partie de mon éducation ».

© Guillaume Corbes

L’association Bulles Solidaires a été créée le 9 décembre 2017. C’est une association qui vise à récolter des échantillons et des produits d’hygiène corporelle mais aussi de beauté en vue de les redistribuer à des personnes dans le besoin via des associations telles que Le Secours Catholique ou Le Secours Populaire, pour ne citer que celles-ci.

Quand on pense solidarité, on oublie souvent l’hygiène alors que c’est un facteur essentiel pour la réinsertion et l’estime de soi. Quand j’ai eu l’idée de collecter des échantillons et produits d’hygiène corporelle, je me suis renseignée autour de moi pour vérifier s’il y avait réellement un besoin. Toutes les associations que j’ai interrogées, dont le Secours Populaire, m’ont confirmé l’utilité de ma démarche.

C’est ainsi qu’est née Bulles Solidaires. D’abord à Rennes, puis très vite, et notamment grâce aux réseaux sociaux, d’autres personnes ont souhaité contribuer. C’est le cas notamment de Bénédicte, notre ambassadrice Bulles Solidaires à Montpellier. Aujourd’hui il existe des structures dans plusieurs régions de France dont le Sud. »

Que représente ton investissement dans le secteur associatif au quotidien ?

« Bulles Solidaires, c’est beaucoup d’heures de travail et un engagement très important. Jusqu’à peu, je consacrais 90% de mon temps libre à l’association. Mais attention, je ne me plains pas, je l’ai fait par plaisir. Et puis depuis peu, je me suis imposée un petit ralentissement. Pour moi, cette association, c’est ma façon de faire ma part. Comme le disait Gandhi :

« Soyons le changement que nous voulons voir dans ce monde ».

Je considère que faire quelque chose, même une petite chose, aura toujours un effet boule de neige et engendrera forcément d’autres engagements de la part d’autres personnes ».

Comment envisages-tu l’avenir de Bulles Solidaires ?

« Pour Bulles Solidaires, je n’ai pas d’objectif particulier. Au bout d’une année d’existence, on peut dire que l’association a un bel avenir. Sa progression est importante et si on peut, dans le futur, palier aux besoins de manière plus importante, tant mieux. Pour moi, l’association est un moyen de contribuer à mon engagement de manière très simple. Et quand de nouvelles personnes nous rejoignent, je trouve ça très chouette, vraiment ! »

© Bulles Solidaires

Peux-tu nous en dire un peu plus sur les événements que vous organisez ?

« Au-delà de la récolte d’échantillons et produits d’hygiène corporelle, nous organisons en effet des événements liés au soin et dédiés à des personnes dans le besoin, éloignées d’une coupe de cheveux chez le coiffeur, d’un massage ou d’un soin du corps depuis très longtemps. Les retours des personnes à qui nous les proposons sont très très positifs. Ce sont toujours de grands moments d’émotion, pour elles comme pour nous. Quand ces événements ont lieu, ils sont pour nous comme une piqûre de rappel, le moyen de nous souvenir pourquoi nous nous sommes engagés dans cette voie. C’est l’occasion de moments conviviaux et d’échanges pour les femmes comme pour les hommes d’ailleurs. Retrouver une dignité et être reconsidéré, est essentiel ! »

Merci beaucoup Laure-Anna pour ta disponibilité et ta générosité !

Nous avons mis à votre disposition, dans nos studios de Montpellier et de Castelnau, des réceptacles destinés à recueillir vos dons d’échantillons et produits d’hygiène corporelle évidemment non entamés.

Pin It on Pinterest

Share This